Accueil Poker | Bonus Poker | Jouer au poker en ligne | Tournois de Poker | Poker Gratuit | Stratégie Poker | Règles poker
  Calculateur
de probabilités
Pseudo :  Pass :  Pass oublié ? Devenez membre  
Jouez, et doublez votre dépôt jusqu'à 200€ avec Betclic !
















Les Stratégies Poker - Tournoi Freeroll


1) Le début du tournoi Freeroll

Le début de tournoi est un moment où beaucoup de joueurs vont essayer de doubler leur tapis avec des mains très moyennes. Certains réussiront avec de la chance, et d'autres se feront éliminer dès la première main. C'est pour cette raison qu'il ne faut pas être surpris du nombre de tapis ahurissant dès la première main. Il faut donc essayer de jouer prudemment et de s'adapter à ces adversaires qui n'iront surement pas très loin dans le tournoi. Donc la première phase est l'étude de ces adversaires. Il est préférable de laisser passer quelques mains pour que le tri se fasse naturellement et pour que vos décisions ne soient pas faussées par des adversaires qui envoient leur tapis systématiquement dès le départ. Il faut donc laisser passer ces premières mains à moins d'avoir une killer hand AA ou KK. Ne cherchez pas à bluffer des joueurs mauvais, ils ne sont là que pour polluer la partie et n'hésiteront pas à vous suivre avec un jeu qui n'en vaut pas la peine et toucheront des mains improbables.
Un tournoi freeroll se gagne sur la durée et monter une pile de jetons énorme dès le départ n'a aucun intérêt particulier.


Vous devez donc faire le tri parmi vos mains et adopter un style de jeu sérré agressif. Le jeu sérré agressif consiste à sélectionner les bonnes mains et à les jouer de manière franche en misant fort au moment où vous êtes sur d'avoir la meilleur main. Il faut jouer les coups sûrs et laisser s'éliminer entre eux les joueurs d'aucun intérêt, appelés les Freerolleurs.
Cette stratégie doit vous permettre de vous constituer une pile au dessus du tapis moyen (average stack) et de progresser lentement mais sûrement en prenant les bonnes décisions. Vous aurez ainsi une image solide à la table et vos bluffs auront d'avantage de crédibilité.
Mais la question se pose : Quelles mains jouer? Il faut d'abord étudier la position à la table pour savoir quelles main jouer. En effet une paire de 10 possède une plus grosse valeur en fin de parole (quand vous êtes au bouton) qu'en début de parole. Plus vous vous rapprochez du bouton, plus vous avez une vision globale de la force des cartes de vos adversaires et de leur envie de joueur cette main en fonction des relances. Vous possédez l'avantage considérable de parler après eux. Vous avez ainsi une meilleure lecture de vos adversaires avant le flop en jouant après eux.


Une bonne sélection de ses cartes est primordiale. Cela vous permet de réduire le nombre de coups malchanceux. Moins vous jouez de mains, moins vous risquez de perdre. Il faut que vous jouez quand la situation vous est favorable. C'est à dire quand vous avez une main avec de bonnes probabilités de remporter le coup avant le flop. C'est la manière la plus profitable pour gagner au poker sur le long terme et ainsi de construire votre pile de jetons coup après coup.


Voici un tableau avec les mains à jouer. Ces mains possèdent les meilleurs probabilités de gagner après l'abattage des 5 cartes communes (showdown). Vous devez adopter un jeu preflop solide pour éviter les décisions trop difficiles à prendre après le flop. Nous vous conseillons de jouer les mains suivantes en fonction de la position à la table en début de partie.


Les mains à jouer en fonction de la position
Début de parole Milieu de parole Fin de parole Blinds
AA-KK All-in All-in All-in All-in
QQ-JJ Raise/Reraise Raise/Reraise Raise/Reraise Raise/Reraise
TT-99 Call Raise Raise Raise
88-77 Fold/Call Fold/Call Raise Raise
AK Raise/Reraise Raise/Reraise Raise/Reraise Raise/Reraise
AQ Call Raise Raise Raise
AJ Call Call Raise Raise
KQ Call Call Raise Raise


All-in :
Vous parlez en début de parole, relancez. Mettez all in pour isoler un adversaire. Miser le premier vous permet d'attraper tous les joueurs avec un mauvais as ou une paire inférieure.
Quelqu'un a relancé avant vous ? Relancez le à tapis. relancez fort, on ne croiera pas à votre paire d'as et vous vous retrouverez à tapis contre une paire servie inférieure avec 80% de chances de l'emporter. Attention s'embusquer avec une paire d'as est très dangeureux sur une table de 10 joueurs.

Raise/Reraise :
Personne n'a relancé avant vous, relancez de 4BB. Vous avez AK vous dominez ainsi tous les autres as. Si l 'as tombe au flop, c 'est tout bon. Vous gagnerez ainsi un grot pot contre un adversaire avec un as inférieur.
Quelqu'un a relancé avant vous, relancez 3 fois sa relance. Pourquoi? car avec QQ, JJ vous avez une paire servie très forte. Si l'as ou le roi ne tombe pas au flop, vous dominez très fortement vos adversaires.
Si 2 joueurs ont relancé et surelancé avant vous et que vous avez AK, il y a de fortes chances qu'un de vos adversaire ait une paire servie. La meilleure solution est de caller simplement la surelance pour voir si vous touchez un as ou un roi. SI vous avez QQ ou JJ, il se peut aussi qu 'un adversaire ait les as ou les rois donc callez pour voir si le flop vous est favorable et misez au flop pour voir comment réagissent vos adversaires.

Raise :
Personne n'a relancé, relancez de 4BB. Pourquoi? car avec 88 vous êtes en fin de parole et votre petite paire a en réalité une meilleure force en fin de parole grâce à la position. Si quelq'un vous suit. Vous faites une mise de continuation après le flop et 60% du temps l'adversaire se couchera (car on touche 40% du temps une paire au flop). Par contre si on vous suit attention, votres adversaire a touché une paire au flop si le flop est KJ5.
Quelqu'un a relancé avant vous, couchez vous. Pourquoi? vous avez une petite paire ou AJ mais votre adversaire a sûrement une plus grosse paire ou une main du type As Dame ou As Roi et remportera le coup si un as tombe au flop à cause du kicker qui lui est favorable.
Si 2 joueurs ont relancé et surelancé avant vous, couchez-vous. Pourquoi? car vous vous retrouvé coincé dans un pot où 2 joueurs ont déja une paire servie supérieure que vous ou un meilleur As que vous. Aucun intérêt de jouer ici. Sauf si vous avez beaucoup de jetons et que vous voulez touchez votre brelan au flop ou chercher un peu d'action avec un tirage ou une double paire.


La taille de la relance preflop
  • Quand vous relancez, il faut que votre relance soit crédible et qu'elle annonce une certaine force. La relance standard quand on relance avant le flop est de 4BB. Il faut que vous misiez fort au moment où vous avez la meilleur main. En général, sous jouer (slow player) n'est pas bénéfique car vous donnez des cartes gratuites.
  • La taille dépend aussi du nombre de joueurs engagés. S' il y a des limpers (adversaires qui ont simplement payé la blinde) alors il faut ajouter 1 Blinde par limper à la relance standard de 4BB. Exemple: 2 limpers ont payé la blinde avant vous, c'est a vous de parler, vous avez JJ, relancez de 4BB + 2BB, soit une relance de 6BB.

Le jeu après le flop

La mise de continuation ou "continuation bet"

Quand vous rentrez dans un coup, vous avez normalement relancez avant le flop. Ainsi vous représentez une main forte. Votre image est celle d'un joueur sérré qui joue que les bonnes mains. Vos adversaires vous mettent sur une main forte. Le flop arrive, vous allez donc faire une continuation bet quelquesoit vos cartes, Vous misez les 3/4 du pot , soit pour faire coucher vos adversaires et remporter directement le pot soit pour vous faire suivre et ainsi donner de l'action au pot et faire gonfler le pot. Vos adversaires toucheront une paire ou mieux au flop 40% du temps, cela veut dire que 60% du temps vos adversaires n 'auront rien toucher et se coucheront sous l 'effet de votre mise de continuation, vous permettant de gagner le pot directement après le flop et ainsi de ne pas donner de carte gratuite. Le but au poker étant de gagner les pots où on s'engage et non pas de gagner tous les coups. Si quelqu'un vous suit trop rapidement, il y a de fortes chances pour que votre adversaire ait un tirage quinte ou flush. Si quelqu'un vous relance, la personnne a certainement mieux que vous, et la meilleure solution est de se coucher.


Le check and raise

Le check and raise est certainement l'arme la plus redoutable au poker. Il s'agit de checker avec une main très forte en début de parole quand vous êtes sur de vous faire relancez par derrière. Vous allez alors relancez cette relance dans le but d'être payé et de rajouter davantage de jetons au pot. Le pot est alors plus important que si vous aviez relancé en premier. Quand faire un chek and raise? Il faut au minimum que 2 de ces 3 conditions soient réunies :
  • quand vous floppez une excellente main (double paire, brelan, full house)
  • quand vous êtes en début de parole
  • quand vous avez un adversaire agressif à votre gauche qui relance beaucoup de mains après le flop
Si par exemple, vous êtes en début de parole et que votre voisin de gauche est très agressif, ça peut être un bon moment pour bluffer en faisant un check and raise et remporter le pot directement après le flop.


Le jeu au turn

Si le coup de se prolonge jusqu'au turn, les décisons vont êtres plus difficiles a prendre, et vous aller devoir adapter votre jeu en fonction des informations recueillies preflop. Après le flop trois situations se présentent :
  • Vous adversaire a suivi votre continuation bet et vous avez une top paire, brelan, double paire. Relancez à nouveau, vous avez encore la meilleure main à ca stade. Si on vout paie, méfiez vous des tirages sur la river. Si vous jouez contre un adversaire très sérré, checkez pour contrôler la taille du pot. il pourrait vous piéger.
  • Votre adversaire a suivi votre continuation bet et vous avez rien. Dans ce cas, ne misez plus et si quelqu'un relance, couchez-vous pour ne pas perdre plus de jetons. Exemple : AK et vous ne touchez toujours rien a la turn.
  • Vous avez un tirage quinte bilatéral ou flush. Tentez un semi bluff, misez le premier si vous avez senti une faiblesse chez votre adversaire. S'il vous suit, vous pouvez toujours toucher votre tirage sur la rivière. Si un adversaire relance le premier, payer les relances qui ne dépassent pas les 1/3 du pot. Calculez les côtes de votre main (odds) par rapport à celles du pot (pot odds) pour savoir si c'est rentable de suivre un tirage ou non.
Le jeu à la river

Après l'abattage des 5 cartes communes, vous savez si vous avez la meilleure main ou pas en fonction des mises précédentes, de vos cartes et des cartes sur la table (s'il y a un tirage qui menace sur la table ou pas).
  • Vous avez la meilleure main et vous en êtes sur ( brelan, flush à l'as, full house max) alors vous voulez remportez un maximum de jetons grâce a votre main, et vous faîtes un value bet. Vous misez fort pour être suivi.
  • En revanche si vous pensez avoir perdu ce coup alors checkez et ne suivez pas les value bet. En effet, peu de joueurs bluffent sur la river. Une double paire n'est pas assez forte pour faire un value bet élevé sur la river surtout quand il y a un tirage sur la table. Checker est la meilleure solution pour ne pas se faire relancer.

2) Le milieu de tournoi

Vous êtes maintenant en milieu de tournoi et normalement avec une pile de jetons qui vous permet de jouer et d'être créatif en tentant des mooves.D'une manière générale, dès que les antes sont ajoutés au pot, il faut jouer les coups de manière plus agressive pour garder un avantage en jetons. Le but est maintenant de progresser de façon constante en gagnant un maximum de petits coup pour voler les blinds.


La gestion du tapis grâce au calcul du "M"

Ce petit calcul permet d'évaluer votre situation dans le tournoi par rapport à votre tapis et au niveau de blinds. Calculer son M permet de choisir les moment où il faut ralentir ou accélérer le jeu.


Pile de jetons / (Small Blind + Big Blind )

Résultat>20 : Vous avez beaucoup de jetons. Vous faîtes parti des leaders du tournoi. Vous pouvez arréter de jouer un moment en vous levant et revenir une demi-heure plus tard. Ceci vous permet de garder votre pile de jetons conséquente sans prendre de risque.

20>Résultat>15 : Vous êtes confortable en jetons. Ce n 'est pas à vous de prendre des risques ni d 'engager l'intégralité de votre tapis sur un coup douteux. Volez les blinds des petits tapis. Payez les petites relances avec des cartes moyennes contre les petits tapis. Cela vous permettra de toucher des top paires ou tirages. Engagez vous contre les gros tapis uniquement avec les très grosses mains. Jouez les coin flip contre les petits tapis.

15>Résultat>10 : Vous êtes encore en position confortable. Remettez vous à jouer un jeu sérré aggressif. Votre situation vous permet encore de participer à des coups avec des suited connectors. Mais attention votre tapis diminue, vous devez commencer à réduire le nombre de vos mains jouées.

10>Résultat>5 : Vous devez réagir et vite! pour pouvoir aller plus loin dans le tournoi. Prenez des risques calculés. Isolez vos adversaires en les poussant à tapis quand vous avez des pocket paires ou relancez à tapis quand le flop vous est favorable. Un joueur vous suivra et vous doublerez votre tapis et reviendrez dans la course.

5>Résultat : Vous êtes officiellement short stack. Vous devez mettre tapis avec nimporte quelle as ou paire servie avant que les blindes vous rattrapent. N'attendez pas d'être trop limite en jetons pour jouer. Jouez bien avant !


3) La table finale

Ca y est ! Nous sommes à la table finale. Vous rentrez ainsi dans les meilleurs places payées du freeroll. Le but est biensur les 3 pemières places. Vous ne devez pas avoir peur de gagner et il faut jouer de manière très agressive. Les blinds sont tellement élevés que généralement deux solutions s'offrent à vous: all in ou fold. Vous devez prendre la bonne décision au bon moment et ne pas hésiter à caller un adversaire qui bluffe si vous pensez avoir la meilleure main. Si vous avez davantage de jetons, relancez systématiquement les blinds, vous dissuadez ainsi les petits tapis d'entrer dans le coup. Chaque coup peut vous donner un avantage significatif. Choisissez le bon moment pour envoyer votre tapis. Quand il restera plus que 2 joueurs (head's up), il faudra voler les blinds avec nimporte quel as ou figure accompagnée d'un bon kicker. Ne jouez pas les tirages. Les coups sont trop chers à supporter. Jouer aggressivement vous permet de garder un avantage psychologique sur votre adversaire et ainsi de le dominer en jetons jusqu'à la victoire finale.




Survolez la carte de France et découvrez les membres et les tournois live organisés



















COPYRIGHT © 2007 S-Poker Tour. Tous droits réservés.